Climatisation : révolution durable

Nos conseils pour se développer sur ce marché

innovation climatisation

 

La climatisation est un des marchés les plus dynamiques pour les installateurs et les électriciens. Mais c’est aussi l’un des plus encadrés par les réglementations...
Comment concilier croissance et respect de la législation ? SoNew vous donne les clés d’un marché à haute valeur ajoutée !

Climatisation : une grosse progression

L’Agence Internationale de l’Énergie estime que le nombre de climatiseurs en fonctionnement dans le monde devrait tripler d’ici 2050 pour atteindre 5,6 milliards d’unités, contre 1,6 aujourd’hui, soit 10 appareils vendus par seconde pendant 30 ans !

En France, sur 2018, le marché des pompes à chaleur air-air a augmenté de 18 % avec une progression record des unités multi-splits : + 24 % et près de 600 000 unités installées !

Sur le marché tertiaire, 2018 a aussi été une année exceptionnelle pour les DRV, avec près de 26 000 groupes extérieurs installés. Par ailleurs, pour l'année 2019, la tendance semble encore s'accentuer avec une progression des ventes de splits de 27% (à fin Avril 2019).

Le marché bénéficie d’une demande croissante de confort dans les logements individuels et les établissements tertiaires, mais aussi aussi du renouvellement des installations réalisées suite à la canicule de 2003.

F-Gaz et développement durable : qu'est-ce que ça change ?

La climatisation et la ventilation représentent 20% de la consommation électrique des bâtiments

La progression rapide du marché a poussé les pouvoirs publics à durcir la réglementation s’appliquant aux matériels.

En Europe, c’est le Règlement F-Gaz qui traduit cette volonté politique. Son objectif à l’horizon 2030 est de diviser par 5 les émissions globales de gaz à effet de serre (GES) :

  • 2020 : Interdiction des fluides R-404A et R-507
  • 2022 : Interdiction du fluide R-134a pour les systèmes de réfrigération centralisés multipostes à usage commercial d’une capacité nominale ≥ 40 kW et un PRG ≥ 150
  • 2025 : Interdiction de mise sur le marché des fluides R-407C et R-410A pour les systèmes de climatisation bi-blocs contenant moins de 3 kg de HFC avec un PRG ≥ 750
  • 2030 : Interdiction totale des fluides R-404A et R-507

Cette réglementation pousse aujourd’hui les constructeurs à proposer de nouvelles technologies de climatisation, toujours plus performantes et durables.

Allier performances et développement durable : 5 conseils pour se développer sur le marché de la climatisation

innovation climatisation

Opter pour le bon fluide

Le R410A (GWP de 2088) reste très utilisé aujourd’hui mais son avenir est très compromis : il sera interdit à partir de 2025. Il a l’avantage d’être ininflammable, ce qui allège les contraintes d’installation, notamment dans le tertiaire.

Le R32 (GWP = 675) a le vent en poupe. Il est massivement adopté par tous les fabricants de climatiseurs mono et multisplit destinés à l’habitat et au petit tertiaire.

L’avenir appartient sûrement aux autres alternatives, dont les performances sont très largement supérieures :

  • Les HFO, (HydroFluoro-Oléfines) : HFO1234ze (PRP = 6) et le HFO1234zd (PRP = 7)
  • Les fluides naturels comme le R290 ( propane, PRP = 3), le CO2 (PRP = 1) et le R717 (ammoniaque avec un PRP = 0)

Privilégier l’efficacité énergétique

Privilégier l’efficacité énergétique des matériels de climatisation, c’est à la fois assurer un grand confort d’utilisation, garantir un coût global de fonctionnement faible à vos clients et … faire un geste important pour la planète et le climat.

Pour juger de l’efficacité énergétique d’un appareil, les meilleurs indicateurs sont le SEER (Seasonal Energy Efficiency Ratio) et le SCOP (Seasonal Coefficient of Performance) : le coefficient d’efficacité énergétique saisonnier.

Se former

La réglementation F-GAZ impose à chaque installateur de posséder une attestation de capacité pour tout achat de matériel contenant du fluide frigorigène (climatisations / PAC / chauffe-eau thermodynamique... )

De nombreuses formations courtes sont proposées par les constructeurs et les organismes de certification.

Contrôle d’étanchéité : une opportunité pour fidéliser

La réglementation impose la mise en place d’un contrôle régulier des fuites, en fonction du type de fluide utilisé : une opportunité à saisir avec la proposition de contrats de maintenance au long cours !

 

  • Fluides calorigènes : Qu’est-ce que le PRP ou GWP ?

    Les fluides calorigènes sont caractérisés par un indicateur de contribution au réchauffement climatique : le GWP (Global Warming Power) ou PRP (Potentiel de Réchauffement Planétaire) en français.
    Plus cet indice est élevé, plus le fluide contribue à l’augmentation de l’effet de serre s’il est relâché dans l’atmosphère.

  • R32 : les règles d’installation

    Les règles d’installation des climatiseurs mono et multisplits au R32 sont aujourd’hui régies par la norme NF EN 378 : 2017, qui a remplacé l’année dernière la norme ISO 817.

    Cette norme place le fluide R32 dans la classe A2L (A pour faible toxicité et 2L pour légère inflammabilité).

    Ce classement oblige désormais les installateurs à calculer les charges limites de réfrigérant en tenant compte de la ventilation des locaux. Le calcul s’effectue sur la base du volume de la plus petite pièce desservie par l’installation de climatisation. Attention donc aux maisons individuelles où il n’est pas rare d’avoir des pièces de moins de 10m2 !

Vous serez aussi intéressé par :

Qualité d'air intérieur : des solutions pour vos besoins;So new ! Magazine n°4;Guide Climatisation