Autoconsommation et photovoltaïque : quelles opportunités pour les installateurs ?

Et comment en profiter dès aujourd’hui ?

installatiion de panneaux solaires

Les énergies renouvelables, notamment le solaire, et l’autoconsommation offrent aujourd’hui de belles opportunités de développement aux installateurs et électriciens.
Réglementation, soutiens publics, performances des équipements, rentabilité des exploitations, évolutions du marché : c’est une véritable conjonction des astres pour le marché du photovoltaïque. Comment en profiter dès aujourd’hui ?

Pour les installations d’autoconsommation, tous les voyants du marché sont au vert : 63% des foyers français se disent intéressés par cette technologie et les raccordements en autoconsommation continuent de se développer à un rythme très soutenu : 33 000 installations en 2018 contre 14 000 en 2017 (Rapport Enedis).

Une réduction significative de la facture d’électricité

L’autoconsommation permet de réaliser en moyenne 19,1% d’économies sur les factures d’électricité.

Elle est particulièrement recommandée au secteur tertiaire (hôpitaux, bureaux, supermarchés), à l’industrie et au secteur agricole (élevages hors sol), dont les besoins en consommation sont synchronisés avec le temps solaire et le profil de production photovoltaïque. Le taux d’autoconsommation peut y atteindre les 90% (pour en savoir plus, lire l'article des cahiers techniques du bâtiment).

Pour les particuliers, il est nécessaire d’adapter les usages et de mettre en place des solutions connectées de pilotage de la production et de la consommation.

Une rentabilité qui progresse vite

Photovoltaïque :
90% de réduction des coûts en 15 ans

Amélioration constante des rendements, baisse du prix du matériel, aides et crédits d’impôts : le coût de l’énergie solaire photovoltaïque ne cesse de baisser depuis 15 ans. Croisée avec l’augmentation constante du coût de l’électricité, cette tendance place le solaire parmi les énergies les plus rentables aujourd’hui.

 

Installation de panneaux solaires

Des installations de plus en plus durables

  • 30 ans en moyenne, avec des garanties de puissance de 80% à 25 ans pour les panneaux photovoltaïques
  • 15 ans à 20 ans pour les onduleurs, notamment

Un bon point pour les utilisateurs, qui bénéficient d’une rentabilité plus importante sur le long terme, mais aussi pour les installateurs, avec l’opportunité de mettre en place des contrats de maintenance !

Les clés d’une installation performante

Les installations d’autoconsommation représentent un gros potentiel d’activité pour les installateurs, intégrateurs et électriciens : installation et raccordement des panneaux photovoltaïques, mise en place de tableaux électriques et compteurs intelligents, mise en œuvre de solutions connectées et intégration d’Infrastructures de Recharge pour Véhicules Électriques, etc.

Conception : le bon compromis entre autoconsommation et revente

Les installations d’autoconsommation se composent de 3 utilisations de l’énergie produite :

  • La consommation instantanée (autoconsommation)
  • Le stockage : batterie, IRVE ou ECS
  • La revente : injection dans le réseau électrique

Les installateurs ont un véritable rôle de conseil sur la répartition de ces éléments, pour définir l’installation la plus rentable et la plus confortable.

Les panneaux photovoltaïques : priorité au rendement

  • les capteurs photovoltaïques monocristallins présentent le meilleur rendement du marché : 18-20%
  • les panneaux polycristallins ou multicristallins sont fabriqués à partir de chutes de silicium, et présentent un rendement un peu plus faible de 14-15%
  • les cellules photovoltaïques à couches minces peuvent être utilisées sur un support souple et présentent des rendements de 8 à 10%

Plusieurs technologies en développement visent à réduire les coûts et améliorer les rendements : cellules organiques, capteurs hybrides, à concentration ou multijonctions.

Les onduleurs : un choix technique

L'onduleur convertit le courant continu produit par les panneaux en courant alternatif selon les normes fixées par le gestionnaire du réseau (voltage, fréquence, émission d'harmoniques…).

Le choix des onduleurs est établi en fonction des caractéristiques de chaque installation : puissance, avec ou sans transformateur, micro-onduleurs, onduleurs strings, onduleurs centralisés.

Batteries : pour stocker l’énergie solaire

Les batteries au plomb se composent de plusieurs cellules individuelles (2V). Robustes, elles nécessitent un entretien régulier et une installation dans un endroit aéré en raison de leur production d’oxygène et d’hydrogène. Elles sont idéales pour des utilisations irrégulières (résidences secondaires).

Plus résistantes et étanches, les batteries AGM fonctionnent aussi au plomb.

Les batteries en gel ne nécessitent pas d’entretien. Elles sont très appréciées pour leur décharge profonde et leur durée de vie en cyclage élevé (de 600 à 1600).

Les batteries au lithium-ion sont les plus performantes avec un rendement charge-décharge supérieur à 90% et peuvent atteindre un nombre de cycles très important.

Pour optimiser leur durée de vie, elles peuvent être couplées à un Battery Management System (BMS) : un système électronique qui protège contre les décharges profondes et les charges excessives.

Les solutions connectées : pour optimiser la production solaire

Plusieurs solutions innovantes permettent de mesurer en temps réel la production et la consommation de votre client et/ou de rediriger l’énergie produite et non consommée dans les solutions stockage disponibles : ballon d’eau chaude, batterie ou véhicule électrique.
Ces solutions de pilotage permettent d'optimiser la production solaire et l'autonomie énergétique des installations en fonction des besoins, de la météo, etc.

Aides et réglementation : les boosters de l’autoconsommation

Les pouvoirs publics ont largement donné la priorité à l’énergie solaire dans la dernière Programmation Plurianuelle de l’Énergie (PPE) et le Plan “Place au Soleil”, qui prévoit de tripler en 5 ans la puissance photovoltaïque installée en France.

En vue : la RT 2020

Les installations photovoltaïques permettent d’améliorer sensiblement le rendement des bâtiments. Elles vont devenir quasi-obligatoires pour répondre aux exigences à venir de la RT 2020.

Une prime à l’investissement pour l’autoconsommation

Une prime à l’investissement pour l’autoconsommation avec vente en surplus uniquement est versée pendant 5 ans, pour les installations photovoltaïques avec des panneaux en toiture et réalisées par un installateur certifié.

Une procédure simplifiée pour l’autoconsommation totale

La nouvelle convention d'autoconsommation d'ERDF facilite la mise en place d’installation d’autoconsommation totale. Il suffit à l'installateur de faire une demande de convention d'autoconsommation (CAC) en ligne, avant la mise en service de l’installation.

L’éligibilité au CITE

Les centrales solaires thermiques sont éligibles au crédit d’impôt CITE, avec un remboursement de 30%, également applicable aux solutions de pilotage.

La TVA à 10%

Les particuliers peuvent bénéficier de la TVA à 10% pour l’achat du matériel et de l’installation.

L’exonération de CSPE

L’autoconsommation ouvre droit à l’exonération de CSPE : une économie entre 500 et 1 000 euros par an pour un petit commerce et jusqu’à 10 000 euros pour des installations de 1 MW.

Maintenance : la garantie de revenus récurrents

La mise en place de contrats de maintenance est essentielle pour assurer les performances sur le long terme des installations photovoltaïques : inspection des modules, vérification des onduleurs et des ventilations, inspection des boîtiers DC et du câblage, relevés des données de production, tess électriques et relevés des mesures Strings, contrôle des systèmes de sécurité…

Accès au marché : qualification obligatoire

Il est aujourd’hui indispensable d’obtenir les qualifications nécessaires pour évoluer sur ce marché et permettre à vos clients d’obtenir les aides à l’installation. Plusieurs solutions de certification et qualification existent :

  • Qualibat : 5911 / 5912
  • Qualif Elec : Module 43
  • QualitEnR : QualiPV ELEC/ QualiPV Bati
  • Marché photovoltaïque en France

    4,7 milliards €

    28% de croissance entre 2016 et 2017 (Observ’er 2018 : Baromètre des énergies électriques renouvelables)

  • Les normes d’installation

    NF C 14-100 pour le raccordement au réseau

    NF C 15-100 pour l’installation Basse Tension

    Guide UTE C 15-712-1 et 2

    Norme XP C 15-712-3 "Installations Photovoltaïques avec dispositif de stockage et raccordées à un réseau public de distribution" (2016)

    Normes de sécurité spécifiques aux batteries, notamment en termes de protection contre les risques d’incendie et l’aération des locaux de stockage

Vous serez aussi intéressé par :

Application SMART-R;Transformez votre chauffe-eau en batterie solaire : SMART-RSo new ! Magazine n°3